Méditation

 

 

 Méditation du mois de février 2017 :

On l’a dit: « En hiver, les arbres sont en bois. » Ce qui ne les empêchent nullement d’être très beaux. Nous avons tous admiré la beauté, contre un ciel d’hiver, de la silhouette de l’arbre nu, de l’arbre « en bois ».

Mais les jours s’approchent où les arbres vont être beaux d’une nouvelle manière, avec toutes leurs feuilles, avec leur masse immense qui découpera de nouveaux horizons.

Un arbre, et tout est changé: la maison est moins seule, la place du village est plus vivante, l’entrée du chemin est marquée d’une présence.

L’arbre est à un seul endroit. Nous, nous voulons être partout. Les nouvelles, les informations nous promènent par toute la terre, mais pour y changer quoi? Vous savez, la seule chose que l’arbre peut envoyer très loin de là où il se trouve? Ses feuilles mortes, c’est tout. Nous aussi, nous n’envoyons très loin  que des pensées chavirées.

Il nous faut revenir à l’idée simple que Dieu nous a placés à un endroit du monde, comme un arbre, et que c’est là d’abord, pour ceux qui sont tout près, qu’il nous faut être une présence bienfaisante, un peu de beauté, un peu de bonheur, et un lien entre le ciel et la terre.

Philippe Zeissig

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright - La Collégiale